📢 Vente flash : -50% sur le café d'exception Jamaïque Blue Mountain

🎁 Livraison gratuite* pour votre 1ère commande avec le code BIENVENUE 🎁

Tout savoir sur… la cafetière à piston

cafetière piston

Incontournable dans le monde du café, la cafetière à piston n’en finit pas de séduire les consommateurs de café… Experts du domaine ou novices, la cafetière à piston est en effet  l’une des méthodes de préparation du café les plus simples. Ce système d’infusion lente permet également de faire ressortir tous les arômes du café et de juger ainsi sa qualité. En bref, la cafetière à piston a tout pour plaire ! 🙂

1) Un peu d’histoire sur la cafetière à piston

Inventée en 1929 par l’Italien Attilio Climani, la cafetière à piston avait déjà été brevetée 5 ans auparavant par deux Français. La cafetière à piston est donc officiellement de nationalité italienne mais sa production a pendant longtemps été française. Au début des années 1990, l’entreprise danoise Bodum rachète Martin S.A, l’entreprise franco-italienne pionnière dans la fabrication des cafetières à piston. C’est à cette époque que naît le célèbre modèle Chambord de Bodum, inspiré par le château lui-même… Vous l’aurez sans doute compris, cet objet est étroitement lié à la France et c’est cela qui lui vaut le nom de “French Press” outre-Atlantique.

2) Est-ce une bonne méthode de préparation ?

En préparant votre café à la cafetière à piston, vous avez l’assurance que votre café sera toujours excellent. Cette méthode va permettre au café moulu d’infuser directement dans l’eau chaude et les arômes pourront ainsi bien se développer. En plus d’être riche en arômes, votre café sera également bien plus concentré en caféine que s’il avait été préparé à la machine (expresso ou capsules) ! Comme pour les cafetières à filtre, le café préparé à la cafetière à piston a été infusé directement dans l’eau : la caféine va alors y rester et se diffuser.

3) Quel café choisir ?

Pour préparer un café de qualité, il vous faudra choisir une mouture suffisamment grossière de sorte à ce que le café ne traverse pas le filtre (le marc se retrouverait alors directement dans votre tasse). Il est toutefois important de veiller à ce que la mouture ne soit pas trop grosse afin que les arômes du café puissent quand même bien se développer.
Concernant la variété et la torréfaction du café, cela va surtout dépendre de vos goûts : les cafés clairs seront plus légers tandis que les torréfactions moyennes (robe de moine) mettront davantage en valeur les arômes du café. Les variétés de café 100% arabica vous offriront des cafés plus raffinés et plus complexes.

4) Place à l’action !

Bien que les modèles diffèrent, les cafetières à piston se composent toujours d’un piston, d’un filtre et d’un récipient. Pour préparer votre café, rien de plus simple :

1) Ajoutez le café moulu grossièrement au fond du récipient (8 g par tasse)
2) Faites chauffer de l’eau à 90°C.
3) Ajoutez l’eau chaude dans le récipient (comptez entre 90 et 150 ml par tasse), par-dessus le café. Remuez le tout afin que le café ne stagne pas à la surface.
4) Patientez 5 min le temps de l’infusion du café (plus la mouture est fine, moins le temps d’infusion sera long).
5) Positionnez la structure avec le piston et le filtre à la surface du récipient (fermez le couvercle en veillant à laisser le piston relevé).
6) Pressez le piston vers le bas en restant bien droit (n’allez pas trop vite).
7) Une fois que le marc est disposé au fond du récipient, laissez le piston abaissé et versez votre café dans les tasses.

Bon à savoir : s’il reste du liquide dans votre cafetière, le café continuera à infuser. Pensez donc à prévoir la juste quantité de café.

5) Cafetière à piston : notre avis !

tableau-cafetiere-piston

Quelques cafetières à piston…

Tendance !

Julie, experte café

15/03/2021

Bonjour, moi c'est Julie, experte café chez ETIENNE Coffee & Shop. Je vous livre dans mes articles de blog, tout mon savoir-faire, mes découvertes et mes meilleurs conseils de dégustation. Des recettes, guides et astuces, pour les curieux et passionnés de café comme moi.

Laisser un commentaire