📢 Vente flash : -50% sur le café d'exception Jamaïque Blue Mountain

🎁 Livraison gratuite* pour votre 1ère commande avec le code BIENVENUE 🎁

Quelle est la différence entre un café lavé et un café nature ?

Vous l’aurez sûrement déjà entendu si vous êtes amateurs de café, café lavé, café nature… Mais qu’est-ce que cela signifie au juste ? Il existe des cafés qui sont sales, d’autres propres et d’autres de synthèse ? 🤔 Pour y voir un peu plus clair, aujourd’hui on vous explique les deux grandes méthodes de traitement du café qui permettent d’extraire les grains de café de la cerise.

Quelle est la différence entre un café nature et un café lavé ? - ETIENNE Coffee & Shop

Il est important de se rappeler que le grain de café se trouve dans la cerise, fruit du caféier. Une cerise comprend généralement deux graines. Pour que ces graines ne fermentent trop après la récolte, deux types de procédés sont employés afin de séparer les grains de café de la chair du fruit. Les voici : 

Par voie sèche, café dit nature (café nature)

Il s’agit de la méthode la moins fastidieuse, les fruits entiers une fois récoltés sont séchés au soleil, sur du béton ou de la brique pendant environ 4 semaines selon les régions. A la main ou à l’aide d’un râteau, les cerises sont retournées pour garantir un séchage uniforme. Le soir, les cerises sont généralement couvertes par des bâches afin de les protéger de l’humidité. C’est une méthode peu coûteuse.

Nos cafés “nature” :

Par voie humide, café dit lavé (café lavé)

Ce processus assure une qualité supérieure des grains de café étant plus délicat. Les cerises doivent être bien mûres pour pouvoir être dépulpées de cette façon.

Cette méthode est appliquée sur tous les arabicas d’Amérique Centrale. Elle est plus coûteuse car elle nécessite une alimentation en eau.

Les 6 étapes du traitement par voie humide

1 – Le nettoyage : les fruits sont tout d’abord lavés et nettoyés

2- Le dépulpage : les cerises sont dépulpées à l’aide d’un jet d’eau à forte pression, la pulpe et la peau sont retirées.

3 – La fermentation : les graines sont mises en cuve pour fermenter quelques heures afin d’éliminer la substance visqueuse qui les recouvre (le mucilage).

4 – Le lavage : les grains sont lavés à l’eau pour éliminer les impuretés

5 – Le séchage : les grains sont séchés durant une à deux semaines au soleil

6 – Le déparchage : les grains sont débarrassés de la membrane de protection qui les enveloppe encore, la parche.

Nos cafés “lavés” :

Laisser un commentaire